Ban Fr

FILOVENT, 20 ans plus tard… l´entretien

Filovent, on ne presente plus, aprés 20 ans de sérieux dans un secteur tellement compétitif: la gestion de location dans le monde entier. Nous avons conversé avec l´un des responsables:

Thierry H. occupe actuellement le poste de directeur commercial au sein de Filovent, spécialiste de la location de bateaux en Espagne et dans le monde sur Internet. Dans la société depuis désormais 10 ans, c’est également un passionné de nautisme qui aime aller naviguer pour profiter de la mer à ses heures perdues.

 

P1010289

Thierry H., directeur comercial de Filovent

nautisme-espagne: Partagez un peu de votre expérience avec nous : quelle sont les différences entre les plaisanciers de 1995 et ceux de 2015 ?

Thierry: Il y a une vingtaine d’années, la clientèle était beaucoup plus masculine et aimait partir en solitaire ou en meute pour aller à l’aventure et affronter la mer, c’était un peu plus macho et sportif. Aujourd’hui, nous louons essentiellement des bateaux pour des croisières plus tranquilles en famille ou entre amis.

Et entre les professionnels de la plaisance en France ? Et à l´étranger ?

Au niveau de nos partenaires armateurs étrangers, on retrouve une notion du service et du dévouement plus poussée que chez leurs confrères français. La notion du All-Inclusive semble plus présente et naturelle à l’étranger que en France mais cela ne concerne heureusement pas tout le monde.

Quelle est votre vision du secteur nautique-plaisance au niveau européen pour les prochaines années ?

Depuis quelques années déjà, on loue de plus en plus de bateaux à moteur. Cela va sans doute continuer à progresser et représenter une part de plus en plus importante de notre clientèle.On devrait aussi voir fleurir la navigation écolo avec la location de bateaux électriques. Les courts séjours devraient également prendre de l’ampleur et notamment grâce à la proximité et à la géolocalisation des offres.

Le secteur connaît aussi depuis quelques temps l’arrivée de nouveaux acteurs sur le marché, basé sur le modèle AirBnB : la location en direct entre particuliers.

Les nouvelles données convulsives géopolitiques du bassin est-méditerranéen influent semble-t-il sur le tourisme. L´avez-vous ressenti pour des pays qui semblaient pourtant le futur de la plaisance (Tunisie, Grèce, Malte, etc.) et qui paraissent “touchés” ? Qu´en est-il selon votre expérience ?

Suite à ce type d’événements, les professionnels du tourisme ont anticipé en baissant leur prix et ont vendu une grande partie de leur stock en Juillet.  On ne peut donc pas directement attribuer une baisse d’activité au contexte géopolitique mais on peut supposer que si les professionnels du tourisme n’avaient pas fait d’efforts, les effets auraient pu être ressentis.

Dans un registre moins sérieux : quelques conseils pour un nouveau venu comme nautisme-espagne.com ?

J’aurais tendance à conseiller de porter ses efforts sur un domaine en particulier et le travailler à fond avant de se tourner vers d’autres. Y aller petit à petit en faisant les choses bien apportera beaucoup plus que s’éparpiller et faire les choses rapidement. Se rapprocher d’acteurs locaux est également à considérer pour se développer son audience sur le marché espagnol.

Et pour terminer : Votre coin préféré (cale, port, mouillage, restau…) en Espagne ?

L’Espagne regorgeant de merveilleux endroits, il serait bien trop difficile d’en choisir qu’un ! Pour naviguer, la Costa Brava et les Baléares sont idéales avec la beauté de leur paysages et de leurs criques. Ibiza, Formentera, Palma de Majorque sont des endroits vraiment sympathiques.

De l’autre côté, le sud du Golf de Gascogne a beaucoup de charme aussi.

Quant aux restaurants, si je ne devais en citer que deux, je dirais El Nacional et le Boca Chica, les deux à Barcelone, deux restaurants à découvrir absolument.

www.filovent.com

 

 

 

Deja un comentario