La Mèche Remise à Neuf

Le timon qui coinçait…

J´adore mon bateau, il est au centre de la plupart de mes rêves, et de bien des conversations, mais comme un(e) amant(e) jaloux (se), dès que je le quitte il déconne. Pas plus d´un mois passé sans naviguer et voilà que le timon coince méchamment.

La grande roue, si confortable et marine, est chaque jour plus dure…

Je m´immerge dans le coffre arrière: les drosses sont propres rien à voir de ce coté-là. La partie supérieure du système de gouvernail paraït en bon état. Reste à voir la mêche et le safran, ça vient forcément de là…

Pas question de faire ça moi-même. Je me sens tout à fait capable de démonter le mécanisme, ce n´est pas sorcier, mais je crains de ne pouvoir le remonter convenablement, et puis je ne suis plus tout jeune, alors coup de fil à Vicente, distributeur de Bénéteau sur la zone, amis de longue date.

“Il faut mettre le bateau sur béquille, on ne peut le faire qu´au sec.”

Allons bon, ça commence bien. Soit, j´en profiterai pour nettoyer et passer une couche d´antifouling.

Première demi-journée de boulot. On démonte lentement. Vicente est dans le coffre arrière. Comment fait-il pour travailler dans ces conditions? C´est vrai, il n´est pas très volumineux, mais quand même…

Je dois repartir à Madrid avant de voir mon safran au sol.

“_Peux-tu m´envoyer des photos de l´opération?

-OK, no hay problema”

 

la pièce coupable

la pièce coupable

 

J´imagine le pire en prenant l´autoroute. Le système de barre de mon bateau est basé sur la résistance d´une pièce essentielle, le palier auto-aligneur, dont le bon               fonctionnement dépend quant à lui de la résistance et de l´état de petits rouleaux méchants qui le tapissent intérieurement et manifestent toujours une furieuse envie         de s´échapper, de gripper, de se faire remarquer, quoi !

Il suffit d´un rien pour que le palier crée des problèmes.

 

 

Je reçois dès mon arrivée à Madrid une collection complète de potos que je vous livre: Le palier est en bon état intérieurement, mais le sel a crée une couche qui coince un peu et ne laisse pas tourner librement la mêche du safran.

 

 

démontage

démontage

 

du sel sur les rouleaux

état de la bague

 

 

État de la bague

État des rouleaux

 

Vicente est formel; dans 2 heures le bateau est à l´eau, et le problème solutionné à moindres frais. Il a fallu nettoyer les roulements à l´eau +a presión puis un à un les libérer du dépot minéral. Une très légère aspersion de lubrifiant téflon pour protéger, même opération pour la mèche, on peu voir le résultat, on remonte, on teste et c´est fini.

 

les rouleaux nettoyés

les rouleaux nettoyés

 

la mèche remise à neuf

la mèche remise à neuf

 

À 18 h arrivent les photos définitives; tout est OK.. et le bateau dort à sa place…

Merci Vicente, samedi je serai à nouveau sur le Med. Plus qu´une semaine à patienter…

Deja un comentario